Brève : l’évolution humaine liée aux eaux souterraines

Les ancêtres des premiers Hommes ont dû affronter des longues périodes de sécheresse, au cours desquelles les ressources en eau potable ont manqué. Et l’une des solutions pour survivre a été de trouver l’eau du sous-sol, dont les réserves se tarissaient beaucoup moins vite.

Il y a 2,2 millions d’années, dans la région d’Olduvai, dans le nord de l’actuelle Tanzanie, là où l’humanité est née, la survie des australopithèques tenait à un fil, ou plutôt à un filet d’eau. Car le climat changeant et la sècheresse menaçant, ces hominidés devaient se battre pour trouver les points d’eau potable. Et une étude parue dans Plos One sous-entend que leur salut est sûrement venu des sources d’eau souterraines. Car même une année où les pluies se faisaient rares, que les lacs et les rivières se tarissaient, les ressources dans le sous-sol étaient suffisantes pour supporter un millénaire sans précipitations. Ainsi, nos ancêtres s’en seraient sortis en prélevant de l’eau dans ces réserves. L’émergence de l’Homme dans cette région de l’Afrique aurait donc été liée à la mobilité de ces australopithèques, et à leur aptitude à trouver ces sources d’eau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s